Devenir plus innovant grâce à une politique RSE ambitieuse

La politique RSE d’une entreprise ( Responsabilité sociétale des entreprises) est l’intégration volontaire par les entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes. En d’autres termes, c’est la contribution aux enjeux du développement durable des entreprises. La norme ISO 26000 encadre cette politique et définit son périmètre autour de sept thématiques centrales : 

 

  1. la gouvernance de l’organisation
  2. les droits de l’homme
  3. les relations et conditions de travail
  4. l’environnement
  5. la loyauté des pratiques
  6. les questions relatives aux consommateurs
  7. les communautés et le développement local.

Comment intégrer la mobilité durable à votre stratégie RSE ?

Un des grands axes des politiques RSE pour les entreprises, est la mise en place d’un plan de mobilité durable. En faisant bénéficier à vos salariés d’avantages liés à une mobilité plus propre, vous participez activement à la construction d’un parc automobile urbain de plus en plus neutre en émissions de CO2 et de gaz à effet de serre. 

La mobilité est un domaine très vaste possédant un champ d’action très varié. Pour encourager vos salariés à utiliser des moyens de transports plus respectueux de l’environnement, plusieurs options s’offrent à vous.

Le plan de mobilité

L’article 51 de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) stipule que, toutes les entreprises ayant plus de 100 salariés travaillant sur le même site doivent élaborer un PDM pour améliorer la mobilité de son personnel et encourager l’utilisation des transports en commun et le recours au co-voiturage. Plusieurs aides financières sont mises à disposition par l’ADEME et l’État pour aider les entreprises dans la mise en place de leur plan.

Le forfait des mobilités durables

Il existe un forfait des mobilités durables que l’employeur peut verser à ses salariés lorsqu’ils utilisent des moyens de transports durables pour leurs trajets professionnels tels que :

  • Vélo personnel (dont le vélo électrique)
  • Co-voiturage en passager et en conducteur
  • Services de mobilité partagée (partage de véhicules électriques ou hybrides, location et mise à disposition en libre service de trottinettes ou de vélos)
  • Transports publics (hors abonnement)

Le forfait mobilités durables est d’un montant maximum de 500 € par an et par salarié. De plus, la somme versée est exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu. Pour en savoir plus, rendez-vous sur ce lien.

Les actions à mener

Promouvoir la mobilité douce

Une des manières d’impliquer vos salariés efficacement à se déplacer de manière plus responsable est de promouvoir la mobilité douce. Qu’est-ce que la mobilité douce ? Voir notre dernier article sur la mobilité urbaine. La mobilité douce regroupe l’ensemble des moyens de transports dits neutres en émissions de GES, souvent silencieux, électriques et individuels.

La promotion du vélo est un exemple applicable aux entreprises, et permet d’améliorer les conditions de vie des employeurs : fluidification du trafic routier, meilleure condition physique, économies en carburant, baisse des émissions de CO2, etc…

Pour aider vos salariés et les inciter à avoir recours à ce type de transport vous pouvez par exemple : mettre en place un stationnement sécurisé, diffuser un « kit vélo », mettre à disposition un local, mettre en place l’indemnité kilométrique vélo, ou enfin acheter une flotte de vélos à assistance électrique… Les vélos ne sont pas les seuls moyens de déplacements disponibles, nombreux sont les adeptes de trottinette électrique, hoverboard, etc…

Mise à disposition de points de recharge

Il est vrai que les moyens de transport individuels sont pratiques lorsque l’on habite à proximité de son lieu de travail. Cependant, beaucoup d’individus sont dans l’obligation d’utiliser leur véhicule thermique personnel. Une des meilleures solutions pour promouvoir la mobilité électrique est d’installer des bornes de recharge électriques sur son lieu de travail. De nombreux acteurs de la mobilité se sont lancés dans l’aventure et ont su développer des bornes de recharges rapides que l’on peut installer chez soi et au travail. ChargeGuru en fait partie et dispose de solutions fiables pour son véhicule électrique. 

Autres pratiques

De manière plus large, nombreuses sont les actions à intégrer à votre plan de mobilité. Par exemple, encourager l’utilisation des transports en communs, l’aménagement des horaires de travail, la mise en place du télétravail, la mise en place d’un service d’auto-partage, etc… Impliquez vos salariés dans l’élaboration de ce plan en prenant en compte leurs différents besoins et attentes, afin de créer une atmosphère de travail positive qui aura des répercussions bénéfiques sur l’ensemble de votre structure. Pour en savoir plus sur les actions à mettre en place, vous pouvez consulter le site de l’ADEME.

Les aides financières disponibles

Pour les personnes se déplaçant à vélo, l’indemnité kilométrique (IKV) subventionne les trajets effectués à hauteur de 25 centimes par kilomètres. Cette aide est exonérée de cotisations dans la limite de 200€ /an et par collaborateur.

Cela permet donc d’encourager les modes de transports alternatifs, ce qui est financièrement avantageux aussi bien pour l’entreprise que pour les collaborateurs. 

 

Le bonus écologique permet de soutenir les foyers et entreprises voulant faire l’acquisition ou de louer au moins deux ans un véhicule dit peu polluant ( électrique, hybride, à hydrogène). Les entreprises mettant en place des aides pour favoriser l’achat ou la location de ces véhicules, disposent d’une exonération de taxes sur les véhicules de société (TVS). Pour celles qui acquièrent des véhicules zéro émission ou en facilitent l’accès, un suramortissement peut être appliqué.