Les deux ans du rétrofit

Il y a maintenant deux ans que le rétrofit a franchi une étape décisive dans l’écriture de son histoire. Le 13 mars 2020, un arrêté autorisant la pratique du rétrofit sur le sol Français a été voté, permettant le développement de différents acteurs sur le marché. Le marché est aujourd’hui estimé à plus d’1 milliard d’euros d’après l’ADEME. En deux ans, nous avons franchi des étapes cruciales de notre développement parmi lesquelles la signature de nos premiers clients, le recrutement de nouveaux profils, une levée de fonds de 3M€ ou encore l’ouverture d’une nouvelle usine dans la région grenobloise ! Notre combat pour une mobilité plus propre et accessible continue, et est loin d’être achevé. 

Une révolution technologique

Le rétrofit est 2 à 3 fois moins cher que l’achat d’un véhicule électrique neuf, tout en permettant une réduction de 56% des émissions de CO2 par rapport à l’envoi à la casse d’un Diesel et la production d’un VE neuf. En France, le marché du rétrofit représente un potentiel de plus d’un milliard d’euros avec la conversion de 65 000 véhicules, permettant la création de 6 500 emplois.

Notre expertise nous permet de convertir une large gamme de véhicules utilitaires, allant du Renault Trafic au Peugeot Expert, et au Citroën Jumpy. Souvent utilisé pour un usage professionnel, nous convertissons votre VUL, fourgon et dépanneuse à l’électrique.

« Avec 6 millions de VUL en circulation en France dont 98% de Diesel, on est encore loin des objectifs en termes de transition énergétique des flottes. Pourtant, les interdictions de circuler se multiplient et impactent particulièrement un type d’acteur: les professionnels et les collectivités. Ceux-ci ne peuvent pas se passer de leurs véhicules, qui sont de véritables outils de travail nécessaires à la continuité de leur activité. Nous apportons une réponse concrète à cette problématique grâce à des plateformes d’électrification standardisées et modulaires, qui peuvent s’adapter aux modèles plus répandus sur nos routes. »
Wadie Maaninou
co-fondateur et CEO de Phoenix Mobility

Une transition vers l'électrique de plus en plus rapide

Les enjeux que représente la mobilité électrique pour les artisans, ouvriers, et collectivités locales sont d’une importance capitale au niveau économique, environnemental et social. En plus de réaliser des économies d’énergies sur le long terme, le rétrofit permet de répondre aux exigences gouvernementales imposées dans les zones urbaines ( ZFE ). Convertir son véhicule est une démarche exemplaire, car celui-ci devient neutre en émissions. C’est également une démarche nécessaire pour les professionnels car les réglementations concernant la circulation des véhicules thermiques polluants en métropoles se durcissent. En effet, depuis juillet 2021, les mairies doivent effectuer des remplacements au sein de leurs flottes de véhicules utilitaires, et remplacer les modèles les plus polluants au profits de modèles faibles émissions. Nous sommes présents pour répondre à ces besoins spécifiques.

Actuellement, le secteur des transports est à lui seul responsable de 30% des émissions mondiales de CO2. Alors que plus d’un milliard de véhicules thermiques sont recensés aux quatres coins du monde, de nombreuses villes font face à l’urgence sanitaire et écologique afin d’améliorer la qualité de l’air. La demande d’électrification a donc fortement augmenté en deux ans, en particulier chez les professionnels et les collectivités, dû aux restrictions de circulation.

Malgré des coûts d’homologation élevés, nous avons su mettre à profit nos compétences pour développer notre activité au maximum. Cette année nous avons pu recruter de nouveaux profils pour renforcer nos équipes, effectuer une levée de fonds mais aussi faire l’acquisition de nouveaux ateliers dans la région Grenobloise. Des questions sur le rétrofit ? Contactez-nous dès maintenant.