Le rétrofit : une solution d'avenir

Le marché du rétrofit Français a connu de nombreux bouleversements ces dernières années, notamment au niveau du cadre législatif. Autorisé depuis avril 2020 en France, c’est aujourd’hui une des solutions d’électrification de flottes les plus recommandées. Nous allons voir comment est composé le marché du rétrofit au niveau national et Européen, ainsi que ses perspectives d’avenir.

Le marché du rétrofit en France

Le marché du rétrofit en France n’en n’est qu’à ses débuts. En effet, après une arrivée tardive par rapport à ses voisins Européens, le rétrofit a été autorisé sur l’Hexagone en avril 2020. L’entrée en vigueur de la Loi LOM et les décisions prises par la Commission Européenne ont été les deux marqueurs décisifs au lancement du rétrofit. C’est en partie grâce à notre combat mené au sein de l’Association de l’Industrie du Rétrofit électrique ( AIRe ), que le rétrofit a pu être homologué. À ce stade, une quinzaine d’acteurs sont présents sur le marché et répondent à des besoins diversifiés.

 

Par exemple, nous proposons nos kits de rétrofit pour les modèles de véhicules utilitaires légers de type : Renault Trafic,  Renault Master, Peugeot Expert, Citroën Jumpy et bien d’autres encore. Alors que certains acteurs comme NOIL sont spécialisés dans la conversion des deux roues : Solex, Peugeot 103, et Vespa. 

Un marché prometteur

Les avantages du rétrofit sont nombreux ce qui en fait un marché prometteur. En effet, tous les véhicules thermiques de plus de 5 ans immatriculés en France peuvent bénéficier du rétrofit, à l’exception des voitures de collection. La performance du véhicule est conservée et nos batteries disposent d’une autonomie de 200 km. Vous prenez l’autoroute avec votre véhicule électrique ? Voici nos 5 conseils avant un long trajet au volant de votre véhicule électrique rechargeable. 

Avantages économiques et environnementaux

Tout d’abord, le rétrofit permet par rapport à l’achat d’un véhicule thermique, ou d’un véhicule électrique neuf, de concevoir des véhicules zéro émissions à partir de véhicules existants. En terme d’impact environnemental, le rétrofit est la solution la plus propre existant sur le marché mais aussi la plus économique. Nos solutions vous reviendront deux à trois fois moins cher qu’un achat neuf de véhicule électrique. De plus, notre large gamme de véhicules utilitaires légers, de fourgons et de dépanneuses sont éligibles aux primes et subventions de l’Etat. C’est pourquoi rouler en électrique n’a jamais été aussi pertinent : autonomie, recharge rapide, prises domestiques, recyclage des composants, prix d’achat réduit, etc… sont tous les avantages qu’offre le rétrofit.

Les primes et subventions au rétrofit

Financièrement, le rétrofit est soutenu par les pouvoirs publics grâce à des aides nationales mais aussi régionales complémentaires. Le bonus écologique et la prime à la conversion ont été conservés pour 2022. Ils ont été conçus pour aider les ménages Français à accéder plus facilement  à la mobilité électrique propre et durable. Consultez les aides financières disponibles dans notre article dédié au sujet.

La mobilité électrique en France a connu cette année une forte croissance malgré un marché automobile perturbé par la crise sanitaire du COVID-19. En effet, le marché de l’électromobilité a augmenté de 62% par rapport à 2020. Cela correspond à une part de marché de 15%.

Cependant, l’Europe est alignée concernant  la circulation des voitures à essence et diesel. En effet, elles seront interdites à la production ainsi qu’à la circulation d’ici 2035. Lors de la publication de son “Green Deal”, la Commission Européenne a voté une sélection de lois concernant la production automobile de tous les pays Européens. 

 

Les moteurs thermiques sont de plus en plus remplacés par des moteurs électriques et des batteries en lithium, notamment grâce au développement des bornes de recharge. La mise en place des ZFE est aussi un facteur de la circulation en mode “zéro émission”.

Et en Europe ?

A l’échelle européenne, il n’existe pas de législation commune obligeant les pays à s’aligner sur les mêmes règles. C’est pourquoi il est nécessaire de se renseigner sur les Lois en vigueur dans les pays où vous circulez afin d’éviter les malus  Les normes de transformation sont également à vérifier car des modèles sont autorisés dans certains pays et interdits dans d’autres.

Quelques exemples

Le Royaume-Uni, l’Italie et l’Allemagne ont autorisé le rétrofit bien avant la France. Des PME spécialisées dans le domaine sont présentes sur plusieurs segments comme les poids lourds, les citadines, les utilitaires, etc… 

 

Par exemple E-trofit est une startup basée en Allemagne, spécialisée dans la conversion de bus. De plus en plus de pays adoptent les voitures électriques, hybrides rechargeables et à hydrogène. Les voitures hybrides sont de plus en plus présentes sur les routes Européennes, ce qui traduit une volonté des citoyens et des pays d’agir pour l’environnement. L’achat d’un véhicule neuf est une décision importante, alors achat neuf ou rétrofit ?

Les perspectives d'avenir

En prenant en compte tous les paramètres cités précédemment, nous pouvons dire que la mobilité électrique, et plus particulièrement le rétrofit, disposent de conditions favorables pour continuer d’évoluer comme c’est déjà le cas. Des taux de ventes records ont été enregistrés en 2021 ce qui confirme la tendance et la dynamique de ce marché. Les constructeurs automobiles l’ont compris et ont commencé le développement de gammes de véhicules électriques comme Tesla qui est leader sur le marché mais aussi Kia, Jaguar, Volvo, Ford, Peugeot et Renault.

 

Le rétrofit est une filière d’avenir pour le marché automobile grâce à son potentiel écologique. En effet, un véhicule électrique réduit son empreinte carbone de plus de 75% par rapport à un véhicule thermique fossile. La réduction des émissions de CO2 est une priorité pour limiter notre impact sur l’environnement. La position des Français sur la question change de plus en plus et ceux-ci seraient plus enclins à disposer d’un véhicule tout électrique.

 

Pour plus d’informations voir notre article sur les Français et la mobilité électrique (baromètre).