Quels sont les véhicules les plus polluants ?

Si vous réfléchissez actuellement à l’achat d’un nouveau véhicule alors plusieurs choix s’offrent à vous : voiture essence, diesel, électrique, hybride, etc… Ayant conscience de votre impact environnemental vous vous demandez sûrement quels sont les véhicules les plus polluants sur le marché ? 

Le bilan

Essence et Diesel

Pour commencer, le bilan carbone le plus lourd est d’abord adressé aux voitures essence, avec des émissions de CO2 11% plus importantes que celles émises par les véhicules Diesel. De plus, les gaz les plus néfastes pour la santé causant près de 4000 000 morts par an en Europe, sont ceux émis à l’échappement de ces véhicules, notamment les particules fines ( Gaz carbonique CO2 et l’oxyde d’azote NOx). Même si les moteurs Diesel sont moins polluants que ceux à essence, ils restent néanmoins très toxiques pour l’environnement et pour les individus. On estime que le trafic routier ( Essence et Diesel ) serait responsable de 30% des émissions de CO2 en France. Un chiffre encore trop important aujourd’hui, qui pourrait être revu à la baisse prochainement avec l’essor des véhicules électriques.

Hybrides et électriques

Ensuite, viennent les véhicules hybrides qui combinent une batterie électrique ainsi qu’un moteur thermique. Cette alliance permet de réduire de 30% les émissions de GES par rapport à un véhicule thermique. De nouvelles technologies voient le jour comme la E-tech de chez Renault, alliant deux moteurs électriques et une batterie complétés par un moteur thermique. Ceci permettrait de réduire de 75% les émissions de CO2 des véhicules. 

 

Cependant, il est possible de réduire ses émissions de GES en roulant de 100% en optant pour l’électrique. C’est aujourd’hui la solution la plus propre disponible sur le marché, avec le rétrofit. En prenant compte du cycle de production complet des batteries, les VE pourraient émettre jusqu’à 77% moins d’émissions de CO2 que les véhicules thermiques classiques. (Source : Fédération européenne pour le transport et l’environnement). Enfin, vous pouvez bénéficier de la prime à la conversion et de différentes aides régionales pouvant aller jusqu’à 7 200€ pour le rétrofit.

Minimiser son impact environnemental à l'aide du rétrofit

Même si l’achat neuf d’un VE reste une bonne option pour réduire son impact sur l’environnement, il existe une solution alternative pour réduire vos coûts. En effet, le retrofit vous permet de bénéficier d’un véhicule électrique, tout en conservant votre véhicule existant. En installant des batteries neuves à la place du moteur, le retrofit vous permet d’économiser à l’achat, mais aussi à la consommation et à l’entretien. 

 

Un véhicule utilitaire léger converti au retrofit émettra 36% de GES en moins qu’un véhicule électrique neuf. (ADEME).

Nos modèles : VUL, fourgons, camionnettes

Opter pour le rétrofit c’est choisir la solution la plus économique et vertueuse pour l’environnement. Contactez-nous pour toute demande, ou consultez nos offres et modèles d’utilitaires dès maintenant. 

Votre solution de recharge à domicile

Pour les véhicules hybrides rechargeables et électriques, le meilleur compromis est de disposer d’une solution de recharge rapide à son domicile et / ou sur son lieu de travail. Cela permet un confort et une sécurité lorsque l’on effectue des trajets quotidiennement. EVBox, leader mondial sur le marché des bornes et logiciels de recharge pour véhicules électriques, propose une large gamme de solutions adaptées aux particuliers et aux professionnels.

Contrôle des véhicules les plus polluants en métropole

Les Zones à faibles émissions (ZFE), se multiplient sur le territoire et de plus en plus de métropoles sont concernées par les contrôles et restrictions de circulation. D’ici 2024, on en comptera 45. Que cela implique-t-il ? Seuls les véhicules classés Crit’air 0,1 et 2, autrement dit les véhicules les moins polluants, seront autorisés à circuler librement au sein de ces zones. Quelles sont les zones déjà concernées ? Quelles sont les dates de mise en place pour les prochaines années ? Nous vous expliquons tout dans cet article dédié au sujet. 

Quels sont les risques ?

Si votre véhicule ne répond pas aux exigences gouvernementales, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 450€. Vérifiez la classe énergétique de votre voiture et obtenez votre vignette Crit’air.