Les 10 véhicules utilitaires préférés des Français

 

Au 1er janvier 2021, ce ne sont pas moins de 6 millions de véhicules utilitaires légers (VUL) immatriculés et mis en circulation sur le territoire national Français. Sur le podium des modèles les plus vendus, nous retrouvons Renault en tête du classement grâce au Renault Kangoo II. Le plus souvent utilisés par les entreprises individuelles et les artisans, les petits utilitaires sont conçus principalement pour le transport de marchandises. Leur utilisation quotidienne fréquente en fait les candidats parfaits pour un passage au rétrofit car le retour sur investissement est rapide. Voici les 10 véhicules utilitaires préférés des Français en 2021.

 

Le parc automobile utilitaire Français dans son ensemble

Au sein des 6 millions de véhicules utilitaires présents sur les routes de France cette année, les modèles les plus convoités sont signés Renault. Avec pas moins de 71 103 VUL mis en circulation, nous retrouvons le Renault Kangoo II, le Renault Trafic et le Renault Master III en tête des ventes.

Ce sont les grands favoris du classement qui ont su remporter le cœur des Français, de par leur facilité d’utilisation, mais aussi par leur capacité à transporter de lourdes charges.


Le constructeur automobile Peugeot figure également en haut du classement avec plus de 35 000 véhicules vendus sur le marché grâce aux modèles phares, le Peugeot Partner et le Peugeot Expert. Derrière eux se trouvent : le Citroën Berlingo, la Fiat Ducato, le Citroën Jumpy, le Citröen Jumper, le Ford Transit et le Peugeot Boxer.


Ce qui pose problème actuellement est que l’ensemble des véhicules utilitaires légers sont majoritairement des camionnettes, ou des fourgons fonctionnant au Diesel (95%).


Chez Phoenix Mobility, nous avons conscience des économies qu’un passage à un véhicule électrique représente sur le long terme pour les gestionnaires de flotte. C’est pourquoi nous priorisons l’accès aux kits de rétrofit à ces modèles en particulier.


Les véhicules utilitaires sont responsables de 20% des émissions de GES liées au transport, un chiffre encore trop élevé qui devrait changer dans les années à venir.

En tant que professionnel, vous transportez des volumes de chargement assez importants au quotidien. Votre utilitaire est devenu votre outil de travail et de déplacement principal. En optant pour un fourgon équipé au retrofit, vous réduisez considérablement les coûts liés au carburant et à l’entretien. Non seulement vous divisez la facture de votre plein par 3, mais surtout vous devenez éligible à la vignette crit’air 0 qui vous donne accès à toutes les zones de circulation. Camionnette, remorque, fourgon, passez à l’électrique !

La révolution énergétique est en marche !

2022 est l’année du changement pour les gestionnaires de flotte de plus de 100 véhicules utilitaires. Ces derniers se verront dans l’obligation dès le 1er janvier de convertir au minimum 10% de leur flotte à l’électrique.


La loi LOM (loi d’orientation des mobilités) ne laisse plus le choix aux entreprises et aux collectivités, qui devront d’ici 2030, avoir une flotte constituée à 50% minimum de VUL électriques. C’est une véritable transformation de la mobilité qui est lancée et qui permettra à terme, une baisse significative de nos émissions de carbone à l’échelle nationale.


A cela s’ajoute la création de zones à faibles émissions (ZFE), au sein des métropoles. La circulation des véhicules utilitaires polluants classés crit’air 3,4 et 5 ne sera plus possible dans ces zones. L’extension des ZFE concerne les villes d’Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Toulon, et Toulouse. D’ici 2025 s’ajouteront à la liste des villes déjà concernées, les 35 agglomérations de plus de 150 000 habitants.

Consultez le calendrier des interdictions de rouler, ainsi que les métropoles concernées dans notre article dédié.

Les multinationales rejoignent le mouvement

En 2017, EDF, Ikea, DPD ainsi que 7 autres partenaires ont décidé de fonder le collectif EV100 afin de s’engager dans l’électrification de leur flotte de véhicules. EDF a été le premier à rejoindre le mouvement et a déclaré vouloir convertir l’entièreté de sa flotte française et étrangère d’ici 2030. Les grands transporteurs comme DHL ont décidé de rejoindre le mouvement et d’atteindre l’objectif zéro émission d’ici 2050. 

 

Conscients de leur impact sur le climat et de leur pouvoir d’action, ces grands industriels sont déterminés à démocratiser l’accès à la mobilité électrique. Leur objectif final est aussi d’encourager les grands groupes à rejoindre l’initiative.
Le moment est opportun car les coûts d’acquisition d’un véhicule électrique sont de plus en plus faibles. De plus, les gouvernements mettent en place des aides en faveur des entreprises et collectivités pour faciliter la transition.

Les problématiques environnementales viennent s’intégrer davantage au cœur des décisions des gouvernements mais aussi des multinationales. L’ère du changement est aujourd’hui une réalité et nous sommes heureux d’y contribuer !