Fédérer son territoire autour de projets de transition écologique

Il y a deux semaines, nous vous parlions des territoires à énergie positive, soit des territoires d’excellence en terme d’écologie et de transition énergétique. Dans cette continuité, nous vous proposons d’aller plus loin en tentant de comprendre les impacts de la construction de projets de transition écologique au sein de sa localité.

Pourquoi mettre en place des projets de transition écologique ?

Les objectifs premiers de l’élaboration de projets écologiques sont évidents et logiques : protéger l’environnement et sa biodiversité, améliorer la qualité de l’air notamment en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, lutter contre le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources. Ces axes découlent de la Loi de Transition Énergétique et de la croissance verte de 2015. Mais au-delà de la mise en place d’actions concrètes pour un développement durable, ces projets permettent d’engager et de fédérer l’ensemble des acteurs d’un territoire, c’est-à-dire :

  • les habitants
  • les entreprises
  • les pouvoirs publics et ses administrations
  • les associations


En effet, ces projets de transition écologiques ne doivent pas uniquement concerner certaines parties prenantes, mais bien l’ensemble des entités physiques comme morales de son territoire. Il faut donc que les valeurs portées par ces projets soient comprises et partagées par tous.

Pourquoi ces projets permettent-ils de fédérer ?

La transition écologique, et plus largement le développement durable, représente déjà un socle solide dans beaucoup d’entreprises à travers les politiques de RSE. Celles-ci posent des valeurs fortes qui sont partagées par les collaborateurs. Elles sont aussi perceptibles dans la manière de gérer l’entreprise ainsi que sa gouvernance. Elles influencent les décisions prises afin que ces dernières respectent les engagements de la charte RSE. La protection de l’environnement est un principe aujourd’hui partagé par le plus grand nombre qu’il devient une valeur sociétale. 

 

La mise en place de projets de transition écologique au sein d’un territoire encourage sa population (mais également les acteurs institutionnels, les associations et les entreprises) à s’engager dans le développement durable, non plus comme un individu isolé, mais comme un ensemble. Vous n’êtes plus seul à agir, à être sensibilisé et à vouloir que les choses évoluent en faveur de l’environnement, vous faites maintenant partie d’un groupe qui partage des convictions et agit ensemble

Quels types de projets de mobilité peuvent-être mis en place ?

Les domaines abordés par la transition écologique sont vastes : alimentation, logement, gestion des déchets, biodiversité, mais aussi, mobilité. En effet, la mobilité est un enjeu majeur de la transition énergétique. A l’heure actuelle, le secteur des transports est le plus gros émetteur de CO2 en France avec 30% des émissions. Ce gaz à effet de serre est l’un des facteurs du réchauffement climatique, lui-même responsable de nombreux dérèglements. La mobilité est donc particulièrement concernée par la nécessité de devenir plus soutenable. Au-delà de la mise en place indispensable d’une mobilité plus douce (dont nous avons fait mention dans l’article précédent), il faut être capable d’adapter ses projets de transition écologique aux contraintes des résidents du territoire. Ainsi, promouvoir la mobilité électrique peut faire l’objet d’un projet à part entière.

Comment faire de la mobilité électrique l'affaire de tous ?

L’un des obstacles à l’acquisition d’une voiture électrique réside dans le manque d’équipement public, c’est-à-dire, de bornes. Afin d’arriver à mettre en place des projets de VE au sein de son agglomération. Il faut mettre en place les installations propices à son développement. Ou bien, informer davantage sur les dispositions à prendre et les aides existantes pour l’installation d’une borne privée. En effet, pour réussir à amorcer l’engagement des individus, on doit  montrer que les conditions de réussite à ce projet sont réunies. L’autre point important pour encourager cette mobilité électrique est de mettre en place au sein même des administrations des collectivités des processus de renouvellement de flotte en électrique. En effet, si l’effort premier vient de l’initiateur du projet, il sera plus facile et plus aisé de s’y impliquer. 

Pour renforcer d’autant plus cette action, vous pouvez opter pour le rétrofit. Il s’agit de transformer le parc automobile diesel ou essence en 100% électrique. C’est-à-dire, conserver la base de votre flotte, les véhicules, mais de remplacer les composants thermiques en électriques. L’engagement dans la transition écologique sera plus fort tout comme le message envoyé afin de conforter votre territoire à opter pour la mobilité électrique. Veillez également à bien informer vos concitoyens de vos initiatives pour susciter l’intérêt et mieux communiquer sur vos projets de transition.

Phoenix Mobility vous accompagne dans vos projets de mobilité électrique et rétrofit