Qu'est-ce que le rétrofit ?

Ce fut l’une des grandes nouvelles du ministère des transports pour l’industrie automobile et la transition énergétique en 2020. Désormais, tous les véhicules rétrofités pourront être homologués et circuler sur le territoire français. Phoenix Mobility revient pour vous sur cette solution innovante qui représente une vraie alternative à l’achat d’un véhicule électrique neuf. 

Que signifie le terme "rétrofit" ?

“Retrofit”  est un mot emprunté de l’anglais signifiant “modifier ou ajuster un objet ou un composant, qui n’existait pas dans sa version industrialisée”Autrement dit, lorsque vous décidez de changer le moteur de votre voiture ou ajouter des accessoires pour tuner votre automobile, vous faites déjà du rétrofit.

 

Depuis quelques années existe un nouveau type de rétrofit : la conversion d’une voiture thermique en voiture électrique. C’est ce type de transformation que la législation française a officiellement autorisé au printemps 2020. Soucieuse de la préservation des ressources et pour accélérer la transition énergétique du secteur des transports (et notamment chez les particuliers et les entreprises), la France a calqué un décret existant déjà en Allemagne et en Italie qui autorise d’ex-voitures thermiques devenues 100% électrique à rouler sur le sol Français. Ces automobiles seront donc assurées car homologuées selon les règles en vigueur. On doit notamment cette autorisation à l’association AIRE qui a poussé les pouvoirs publics à rédiger cette loi qui change totalement l’industrie automobile. 

 

 

De par son impact environnemental positif (plutôt que d’envoyer un véhicule polluant à la casse pour ensuite en produire un nouveau qui sera cette fois-ci zéro émission, les néo-constructeurs comme Phoenix Mobility donnent une seconde vie aux véhicules thermiques grâce à des kits de conversion), le rétrofit représente une vraie alternative pour les entreprises, les collectivités territoriales et les particuliers possédant une conscience environnementale. 

Comment fonctionne le rétrofit ?

Le rétrofit n’a rien de compliqué en soi.  Il s’effectue en trois étapes clés :

1- Le démontage de l'ensemble du système thermique

Un rétrofit 100% électrique induit forcément la modification du système moteur du véhicule et donc, de retirer l’ensemble des composants thermiques. Ainsi, il faut enlever le moteur mais aussi le chauffage, la climatisation, la courroie de distribution, les bougies etc … L’ensemble du système sera remplacé par de l’électrique.

Note : la maintenance et le remplacement de pièces thermiques coûtent souvent très cher. Avec leur suppression, vous n’aurez plus à entretenir pot d’échappement, joint de culasse … ni faire de vidange. De plus, le système de freinage étant souvent régénératif, vos plaquettes de freins s’useront beaucoup moins vite. 

2- L'installation des composants électriques

Une fois l’ensemble thermique retiré, il faut évidemment tout remplacer par de l’électrique. Tout ce système est alimenté par des packs batteries placés selon la géométrie du véhicule. Ces batteries alimenteront le moteur et l’ensemble des composants de la voiture afin qu’elle roule dans les meilleures conditions possibles et de manière plus écologique. Celles-ci sont ensuite câblées au moteur. 

Ces packs batteries sont paramétrées selon chaque type de véhicules et la puissance (l’autonomie) souhaitée. Cette procédure demande une forte expertise en ingénierie électrique automobile ainsi qu’en sécurité électrique. Dans le cas de Phoenix Mobility, le pôle Recherche et développement travaille chaque jour sur l’optimisation de ces paramètres. 

3- L’homologation du véhicule transformé 

 

Afin d’assurer l’entière sécurité du véhicule transformé, chaque nouveau modèle de voitures rétrofitées passe une batterie de tests d’homologation. Ces tests sont conditionnés par l’UTAC en France. Il s’agit de l’organisme qui veille à la sécurité des véhicules roulant sur le territoire français. C’et notamment lui qui réglemente les contrôles techniques. Soit, une fois le processus de rétrofit effectué, avant de rouler, le véhicule doit forcément être homologué en amont et ceci, à des fins des sécurités.

Phoenix Mobility gère elle-même le test des modèles de véhicules qu’elle propose à la conversion électrique. Vous devez uniquement changer votre carte grise en préfecture : en effet, votre voiture étant transformée, il vous faut une nouvelle carte grise.

 

3- L'homologation du véhicule

Afin d’assurer l’entière sécurité du véhicule transformé, chaque nouveau modèle de voitures rétrofitées passe une batterie de tests d’homologation. Ces tests sont conditionnés par l’UTAC en France. Il s’agit de l’organisme qui veille à la sécurité des véhicules roulant sur le territoire français. C’et notamment lui qui réglemente les contrôles techniques. Soit, une fois le processus de rétrofit effectué, avant de rouler, le véhicule doit forcément être homologué en amont et ceci, à des fins des sécurités.

 

Phoenix Mobility gère elle-même le test des modèles de véhicules qu’elle propose à la conversion électrique. Vous devez uniquement changer votre carte grise en préfecture : en effet, votre voiture étant transformée, il vous faut une nouvelle carte grise.  

 

Rétrofit : quels avantages par rapport à l'achat du neuf ?

Le rétrofit de sa voiture, c’est-à-dire sa conversion à l’électrique représente plusieurs avantages :

 

  • Ecologiques : vous ré-utilisez une bonne partie de l’existant plutôt que de refaire fabriquer tout un ensemble automobile. Vous limitez donc l’utilisation des ressources. Vous aidez également à lutter contre obsolescence puisque vous gardez votre voiture en la rendant plus moderne et écologique. 

Découvrez nos derniers articles

La région PACA annonce jusqu’à 7500€ d’aides au rétrofit

La région PACA annonce jusqu’à 7500€ d’aides au rétrofit

L’aide régionale est cumulable avec la prime nationale au retrofit proposée par l’Etat (jusqu’à 12 500€ d’aides cumulées).

Lancement d’une collaboration entre Phoenix Mobility et l’ESTACA

Lancement d’une collaboration entre Phoenix Mobility et l’ESTACA

La collaboration entre Phoenix Mobility et l’ESTACA Depuis plusieurs mois, Phoenix Mobility travaille à l’élaboration d’une collaboration avec l’ESTACA (Ecole […]

Livraison et dernier km : comment gérer les contraintes des ZFE?

Livraison et dernier km : comment gérer les contraintes des ZFE?

Face à l’intensification des livraisons, notamment en zones urbaines, quelles solutions s’offrent aux professionnels dans un contexte réglementaire de plus en plus contraignant ?

Pour suivre toute l'actualité de la mobilité électrique, abonnez vous à notre Newsletter mensuelle